La philosophie

Gestion de la cabane de Basodino, la philosophie 

Comment est-ce possible de gérer avec succès une cabane CAS, devant laquelle il y a une voiture, dont la vue est détériorée par les câbles de deux téléphériques et par une ligne à haute tension? 

Justement parce que les alentours et la cabane ensemble avec son équipe offrent énormément. 

Commençons par l’attraction particulière: les bouquetins qui s’approchent de la cabane ou sur la terrasse dès le printemps et restent jusqu’en été. Parfois une quarantaine de bouquetins se rassemblent autour de la cabane. Vers mi-juillet ils poursuivent leur chemin et on les retrouve plus haut dans les montagnes de nouveau.

Vers mi-août à l’aube ou au crépuscule, les bouquetins femelles avec leurs petits nous rendent visite. Même le renard affamé vient parfois nous voir et mange ce qu’il reçoit sur la terrasse. L’hermine nous défend contre les souris et en échange chipe un fruit de temps en temps. En hiver nous observons les chamois ainsi que les choucas. Il arrive même de voir des grands corbeaux et des aigles.

Nous les observons et en même temps nous luttons presque tous les jours contre les marmottes qui grignotent ou mordillent la porte de la cave. 

Il y a d’autres attractions: un premier jardin d’escalade est tout près, un deuxième se trouve à 7 minutes. C’est une véritable sensation pour toute la famille. 

Pour les botanistes, pas plus loin de 200 mètres, il y a beaucoup de différentes orchidées comme les fuchsines, les potentilles, les platanthères à deux feuilles, les lobélies érines noires, des orchis moucherons, les orchis globuleux, les listères à feuilles ovales, les orchidées de grenouille, les pseudorchis albida, les orchis mâles, les néotties nid-d’oiseau, les lis de Saint Bruno, mais aussi des edelweiss et des variétés de gentianes, des anémones et un peu plus loin, il y a des pulsatilles printanières, des martagons, les céphalanthères, et beaucoup d’autres plantes, à ne pas oublier les tourbières hautes avec leurs végétations typiques. 

Tous les hôtes: les alpinistes experts, les grimpeurs avec ou sans famille, les infirmes. 

Les sentiers de randonnée vous éloignent rapidement de la civilisation et vous mène vers la nature pure. On n’y trouve pas seulement des plantes rares, mais aussi différents types de pierre avec des inclusions et des stratifications, des roches primitives et du marbre. De temps en temps on trouve même des cristaux.